Sujets

Publié le

Dissertation


 

 

Sujet 1

 

« Par l’art seulement, nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n’est pas le même que le nôtre, et dont les paysages nous seraient restés aussi inconnus que ceux qu’il peut y avoir dans la lune. Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et, autant qu’il y a d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans l’infini et, bien des siècles après qu’est éteint le foyer dont il émanait, qu’il s’appelât Rembrandt ou Ver Meer, nous envoient encore leur rayon spécial. »

 

Marcel Proust, Le temps retrouvé

 

Sans vous interdire d’évoquer des exemples empruntés à la création artistique en général, mais en fondant votre analyse essentiellement sur la littérature, vous commenterez et discuterez les propos de Marcel Proust.

 

 

 

 

 

Sujet 2

 

La rébellion contre l'héritage des écrivains précédents est-elle indispensable à la création littéraire ?

 

Vous répondrez à cette question en appuyant votre réflexion sur des exemples précis.

 

Sujet 3

 

Dans la préface rédigée pour l’édition de 1947 du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire, André Breton écrit :

« On y reconnaîtra ce mouvement entre tous abondant, cette exubérance dans le jet et dans la gerbe, cette faculté d’alerter sans cesse de fond en comble le monde émotionnel jusqu’à le mettre sens dessus dessous qui caractérisent la poésie authentique par opposition à la fausse poésie, à la poésie simulée, d’espèce vénéneuse, qui prolifère constamment autour d’elle. Chanter ou ne pas chanter, voilà la question et il ne saurait être de salut dans la poésie pour qui ne chante pas, bien qu’il faille demander au poète plus que de chanter. »

 

En vous appuyant sur des exemples précis, vous commenterez et discuterez cette conception de la poésie.

 

 

 

Sujet 4

 

« Ce qui est constitutif du théâtre, c’est le miracle. Le théâtre, cela consiste à remplacer le miracle par le simulacre (deux mots assonancés dans la langue française). Le plaisir spécifique du théâtre n’est pas dans le fait que le simulacre est assez bien réalisé pour que les spectateurs arrivent à croire qu’ils ont vu un miracle, mais dans le fait qu’ils savent bien, au fond, qu’ils n’ont pas vu de miracle, que le miracle n’a pas eu lieu. »

Antoine Vitez, « Entretien avec Antoine Vitez », in « Études » 1977

 

Vous analyserez et discuterez les propos du metteur en scène Antoine Vitez.

 

 

 

Sujet 5

 

A propos du roman, le romancier Pascal Quignard s’exprime en ces termes :

« Il est l’autre de tous les genres, l’autre de la définition. Par rapport aux genres et à ce qui généralise, il est ce qui dégénère, et ce qui dégénéralise. Là où il y a un toujours, mettez un parfois, là où il y a un tous, mettez un quelques, et vous commencez d’approcher le roman. »

(Le Débat, n°54, mars-avril 1999, pp. 78-79)

 

En vous appuyant sur des exemples précis, vous commenterez et discuterez cette conception du roman.

 

 

 

Sujet 6

 

« Le détour ne constitue pas une fuite devant le réel, mais au contraire, une offensive, un art de la guerre. »

Jean-Pierre Sarrazac, La parabole ou l’enfance du théâtre, Circé, 2002, p.25

 

En vous appuyant sur des exemples précis, vous commenterez et discuterez cette conception de l’écriture littéraire.

 

 

 

 

 

Publié dans Dissertation

Commenter cet article